Chauffages à granulés

Se chauffer avec un poêle à granulés ou une chaudière à granulés

Les chauffages à granulés Les chauffages à granulés sont par principe, du point de vue de la technologie du système, à subdiviser en deux groupes.

Les poêles à granulés RIKA Le domaine de mise en œuvre d’un chauffage à granulés est très diversifié et vaste. Les chauffages à granulés sont particulièrement adaptés aux maisons mono-familiales et plurifamiliales de toutes tailles. Leur mise en œuvre dans des immeubles de grande taille est optimale, comme dans les zones commerciales, communales et industrielles. Des puissances de 5 kW jusqu’à plusieurs centaines de kW de puissance de chauffe par des branchements en cascade sont possibles du fait des différentes technologies employées.

Les chauffages combinés ou hybrides à granulés peuvent être alimentés avec du bois fendu et des brisures de bois. Un chauffage à granulés est réglable jusqu’à environ 30 % de sa puissance nominale. Pour l’efficacité de toute l’installation, l’exploitation du chauffage avec un système de tampon à chaleur est idéale.

Pour l’alimentation et la combustion des granulés, on fait la différence entre 5 technologies.

Afin d’améliorer l’efficience et la faible teneur de matières nocives des fumées, les chauffages à granulés modernes commandent la combustion, soit par un senseur de température ou un senseur de flamme en relation avec une ventilation d’aspiration permettant un réglage sans paliers de l’air de combustion ou une sonde lambda. Les gaz de combustion chauds passent via un échangeur de chaleur avec un nettoyage manuel ou bien automatique des surfaces de post-chauffe et sont amenés dans la cheminée.

La plupart des chauffages à granulés sont équipés d’une sécurité de retour de flamme. Dans l’ensemble les bons chauffages à granulés sont conçus pour un fonctionnement sûr, presque entièrement automatique, de sorte que les travaux de nettoyage et de maintenance ne se font que dans des intervalles de plusieurs semaines ou plusieurs mois, selon le type d’installation. Certains chauffages à granulés atteignent même des intervalles de maintenance d’une fois par an et sont ainsi presque aussi confortables que les chauffages au fuel ou au gaz comparables. Il y a quelques fabricants individuels de poêles à granulés qui recommandent un nettoyage quotidien du foyer pour des raisons de sécurité.

Pour les chauffages à granulés modernes, les émissions de poussières fines sont de l’ordre de 8 mg par MJ de quantité de chaleur, correspondant à 29 mg/kWh. Il y a entre temps des chauffages à granulés qui, grâce à une combustion optimisée, dépassent par valeurs inférieures les émissions prescrites et qui peuvent être installés là où les prescriptions sont les plus exigeantes. De tels chauffages travaillent avec une technique de régulation de la combustion et ont des fumées relativement pauvres en poussières et en suie (env. 4 mg de poussières fines par MJ). Les émissions de poussières fines des poêles individuels (cheminées ouvertes, poêles en faïence) sont en comparaison à environ 150 mg/MJ, pour les chaudières de bois fendu à environ 90 mg/MJ, et chez les chauffages au fuel à environ 3 mg/MJ.


to navigation Select language: Home | Plan du site | Deutsch | English | Italiano

Navigate here:

CMS